Discussion:Bac à sable : Différence entre versions

De Wiki58
(Lettre d'un Morvandiau de Paris à un ami - 1913)
Ligne 1 : Ligne 1 :
 +
===Déclaration de guerre - 1474===
  
 +
" A très noble et très haut Prince et seigneur, à toi, Charles de Bourgogne, à tes hommes de loi, lieutenants, gouverneurs, représentants équestres, et quels que soient leur nom, leur titre ou leur séjour, cette lettre de guerre et de défi !<br>
 +
Ce jour, Nous Ammans, Avoyers, Conseillers et Bourgmestres, Membres du Saint Empire et libres communiens des ligues de la Haute Allemagne, nous, Berne, et nous Zurich, Uri, Schwytz, Unterwald, Lucerne, Zug et Glaris, plus nous, féaux, assoues, Fribourg, Soleure, à toi, comme à tes officiers.<br>
 +
- Sur l'invitation gracieuse et formelle en nos monts parvenue et remise en nos mains du Roi sérénissime Empereur des Romains, Frédéric, notre Sire ; et requis par fidèle et Haut Duc Sigismond, notre allié, disons et déclarons rupture ouverte -<br>
 +
T'accusons des actes peu chrétiens, des faits de violence, longs dénis de justice, extorsions, affronts, contre nos alliés, villes, pays, barons et nous, journellement commis par insolence. A partir de ce jour et à cette heure, emploierons contre toi, tes parents et les vassaux, toute arme sans nulle exception, tout ce qui navre ou nuit : l'incendie, et le gast, les surprises, l'alarme et l'attaque et l'assaut, de jour comme de nuit, rapt, bataille ou rançon, sac, ruine et carnage ; le tout loyalement pour te faire hommage de mort. Et cela dit, très haut Prince et seigneur, pour blanchir notre épée et couvrir notre honneur, nous te donnons de garde.<br>
 +
En diète, à Lucerne, délivré ce cartel, sous le grand sceau de Berne qui nous engage tous également.<br>
 +
Ecrit l'avant-veille de Jude et Simon, l'an du Christ quatorze cent septante et quatre. Ainsi soit-<br>

Version du 15 juin 2020 à 15:49

Déclaration de guerre - 1474

" A très noble et très haut Prince et seigneur, à toi, Charles de Bourgogne, à tes hommes de loi, lieutenants, gouverneurs, représentants équestres, et quels que soient leur nom, leur titre ou leur séjour, cette lettre de guerre et de défi !
Ce jour, Nous Ammans, Avoyers, Conseillers et Bourgmestres, Membres du Saint Empire et libres communiens des ligues de la Haute Allemagne, nous, Berne, et nous Zurich, Uri, Schwytz, Unterwald, Lucerne, Zug et Glaris, plus nous, féaux, assoues, Fribourg, Soleure, à toi, comme à tes officiers.
- Sur l'invitation gracieuse et formelle en nos monts parvenue et remise en nos mains du Roi sérénissime Empereur des Romains, Frédéric, notre Sire ; et requis par fidèle et Haut Duc Sigismond, notre allié, disons et déclarons rupture ouverte -
T'accusons des actes peu chrétiens, des faits de violence, longs dénis de justice, extorsions, affronts, contre nos alliés, villes, pays, barons et nous, journellement commis par insolence. A partir de ce jour et à cette heure, emploierons contre toi, tes parents et les vassaux, toute arme sans nulle exception, tout ce qui navre ou nuit : l'incendie, et le gast, les surprises, l'alarme et l'attaque et l'assaut, de jour comme de nuit, rapt, bataille ou rançon, sac, ruine et carnage ; le tout loyalement pour te faire hommage de mort. Et cela dit, très haut Prince et seigneur, pour blanchir notre épée et couvrir notre honneur, nous te donnons de garde.
En diète, à Lucerne, délivré ce cartel, sous le grand sceau de Berne qui nous engage tous également.
Ecrit l'avant-veille de Jude et Simon, l'an du Christ quatorze cent septante et quatre. Ainsi soit-