Discussion:Bac à sable

De Wiki58

J'ai fait quelques modifications de forme notamment en supprimant des retours à la ligne en milieux de phrases. Pour le reste c'est un bel article

OK, merci, je continue les entraînements...A bientôt

Bon, on le publie quand, définitivement, cet article ?

Je viens de publier l'article, STP, peux-tu vérifier ? merci pour ton aide.

Bonsoir Patrick, j'ai voulu retranscrire 3 sujets, et j'ai tjs ce souci de retours à la ligne en milieu de phrases. Comment dois-je procéder pour corriger ces problèmes ?

Je te remercie.

Patrick,

Dans ce bac à sable, tu trouveras 5 nouveaux articles adoption, préhistoire, monument historique et lac de Pannesière.

A suivre...


ARLEUF - 1932

Suivant jugement rendu par le tribunal civil de Château Chinon, le quatre juin 1932, enregistré, le divorce a été prononcé entre

M. Jean Marie TRINQUET, cultivateur, demeurant à Montignon, commune d'Arleuf et Mme Louise Claudine Alexandrine PILLIEN, ménagère,

domiciliée au même lieu ; au tort de la femme.

La présente insertion est faite en conformité de l'article 247 du code civil.

Pour extrait certifié conforme par Maître Tacnet, avoué de M. Trinquet, demandeur en divorce.

Château Chinon, le sept juillet 1932

Signé : Ch. Tacnet

  • Source : AD58 - L'Avenir du Morvan 1932, page 97
  • Transcripteur : Marie Anne Balivet



GUIPY - Séparation de biens et de corps - 1849

Extrait prescrit par les articles 872 et 880 du code de ]] civil

De deux jugements rendus par le tribunal civil de première instance séant à Clamecy les 30 Août et 29 octobre 1849, enregistrés,

Le premier par défaut contre le sieur LASNE SAUVIGNY ci-après nommé et le second contradictoire avec lui.

Il résulte : Que la dame Jacquette Pauline GOGUELAT, femme du sieur Philippe Lasne Sauvigny, ancien gendarme, domicilié à Guipy

actuellement détenu dans la maison d'arrêt de Nevers ; la dite dame demeurant à Guipy, a été déclarée séparée de corps et de

biens d'avec son mari.

Pour extrait rédigé par Maître Gaudinot, avoué de la dame Lasne Sauvigny.

A Clamecy, le 5 décembre 1849

Signé Gaudinot, avoué


  • Source : AD58 - Le Journal de Clamecy 1849, page 861
  • Transcripteur : Marie Anne Balivet