Desforges Antoine

De Wiki58
  • Né à Saint-Parize-le-Châtel le 27 octobre 1866, Antoine Desforges est élève de l’École normale de Varzy de 1885 à 1888, puis instituteur dans plusieurs communes (Decize, La-Charité-sur-Loire, La Marche puis principalement à Fléty et Tazilly. Il se marie en 1891 avec Mlle Gaspard, institutrice.
    Frappés par la mort de leurs deux filles, Antoine Desforges et son épouse prennent leur retraite et s’établissent à Nevers en 1917. Antoine devient l’un des animateurs de la Société Académique du Nivernais. Il est chargé des collections de 1919 à 1922, puis de 1925 à 1936, qu’il va enrichir par des dons. Après le décès de Marius Gerin, il devient secrétaire général de 1936 jusqu’à sa mort le 8 février 1943. Il s’intéresse à la préhistoire, au folklore et à l’histoire locale. Il publie de nombreuses études dans les Mémoires de la Société Académique, et également dans les bulletins de la Société Nivernaise. Il a aussi collaboré avec les journaux locaux, et notamment le Progrès de la Nièvre, la Tribune, Paris-Morvan, le Nivernais de Paris, le Petit Charitois et Paris Centre sous le pseudonyme de P. Nivernois.
  • C’est de sa nomination à Fléty que datent ses recherches concernant la préhistoire et le folklore. Il procède à des fouilles qui lui permettent de découvrir d’anciennes stations ignorées jusqu’à son époque. Il publie ainsi des notes sur les stations préhistoriques et protohistoriques de la vallée de l’Alène dans le tome XIV des Mémoires de la Société Académique en 1905. La Revue du folklore français et du folklore colonial publie de nombreuses notes de sa part sur le folklore nivernais. En ce qui concerne ses études historiques, celles-ci concernent des sujets variés : il publie une monographie de la commune de Saint-Parize-le-Châtel et une autre pour celle de Fléty ; des articles sur les femmes célèbres du Nivernais, les rues de Nevers, les crues de la Loire et de l’Allier, le folklore nivernais...
  • Antoine Desforges a collaboré au Dictionnaire de biographie française de Letouzey et Ané, et il a rédigé des notes biographiques sur les personnages nivernais. Il a été membre de la commission de la Bibliothèque de Nevers en 1925.


Source : data.bnf.fr et academie-sabl-dijon

Martine NOËL (discussion) 10 janvier 2021 à 12:26 (CET)