Corbigny : Différence entre versions

De Wiki58
m (Annulation des modifications 22612 de Mbonissol (discussion))
 
Ligne 4 : Ligne 4 :
 
*Suicide : <br>Mardi matin, M. Auguste Bertin, âgé de soixante-cinq ans, propriétaire et représentant de commerce à La Chapelle-de-Sarre, commune de Corbigny, s'est pendu dans son grenier.<br>M. Bertin était veuf, sans enfants, et vivait seul ; on ignore les causes de ce suicide.
 
*Suicide : <br>Mardi matin, M. Auguste Bertin, âgé de soixante-cinq ans, propriétaire et représentant de commerce à La Chapelle-de-Sarre, commune de Corbigny, s'est pendu dans son grenier.<br>M. Bertin était veuf, sans enfants, et vivait seul ; on ignore les causes de ce suicide.
 
:(''Le Courrier de la Nièvre du 22/11/1903'')<br>
 
:(''Le Courrier de la Nièvre du 22/11/1903'')<br>
 +
*Vente publique de chevaux et mulets de l'Armée américaine :<br> A Corbigny, mercredi dernier 26 mars, a eu lieu à 9 h du matin, sur le champ de foire, la vente aux enchères publiques de 70 chevaux disponibles provenant des armées. Tous les animaux présentés ont trouvé acquéreurs à des prix variant de 500 F à 1500 F, et la plus grande partie a été adjugée aux personnes bénéficiaires d'un droit de priorité.
 +
:(''Paris-Centre, samedi 29 mars 1919'')<br>
  
 +
Texte communiqué par Pierre Volut
  
 
[[Catégorie:Villages]]
 
[[Catégorie:Villages]]
 
[[Catégorie:Histoire au fil des siècles]]
 
[[Catégorie:Histoire au fil des siècles]]

Version actuelle datée du 21 décembre 2019 à 15:03

Relevé dans la presse

  • Vol :
    Mme Anne Marie Mare, sage-femme, demeurant 89, rue de Sèvres, à Paris, ayant habité Corbigny, a porté plainte pour vol d'une somme de 2.275 fr, vol commis à son préjudice et au préjudice de sa domestique.
    Ce vol avait été commis à Corbigny dans le courant de septembre.
(Le Courrier de la Nièvre du 01/11/1903)
  • Suicide :
    Mardi matin, M. Auguste Bertin, âgé de soixante-cinq ans, propriétaire et représentant de commerce à La Chapelle-de-Sarre, commune de Corbigny, s'est pendu dans son grenier.
    M. Bertin était veuf, sans enfants, et vivait seul ; on ignore les causes de ce suicide.
(Le Courrier de la Nièvre du 22/11/1903)
  • Vente publique de chevaux et mulets de l'Armée américaine :
    A Corbigny, mercredi dernier 26 mars, a eu lieu à 9 h du matin, sur le champ de foire, la vente aux enchères publiques de 70 chevaux disponibles provenant des armées. Tous les animaux présentés ont trouvé acquéreurs à des prix variant de 500 F à 1500 F, et la plus grande partie a été adjugée aux personnes bénéficiaires d'un droit de priorité.
(Paris-Centre, samedi 29 mars 1919)

Texte communiqué par Pierre Volut