Colméry

De Wiki58
Révision datée du 20 janvier 2014 à 11:27 par Mbonissol (discussion | contributions) (Annulation des modifications 22610 de Mbonissol (discussion))
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Relevé dans la presse

  • Le Journal de la Nièvre raconte l'histoire suivante :
    Un fait inouï vient de se passer dans la commune de Colmery, au hameau du Châtelet. Cinq enfants se trouvaient réunis, et il leur prit fantaisie de pendre le plus jeune d'entre eux, le nommé Robin, âgé de sept ans. Le nommé Charraud, âgé de douze ans, lui passa au cou, faute de corde, un fouet assez long ; puis un autre camarade, Séguin (Alexandre Adolphe), âgé de huit ans, monta sur un gros arbre, fit pencher une forte branche, afin d'y attacher l'extrémité du fouet. Quand l'opération fut terminée, il sauta à terre, et la branche reprit sa place en enlevant de terre le jeune Robin, qui resta suspendu.
    La strangulation aurait pu être complète si le poids du pendu n'eût, peu à peu, fait fléchir la branche de l'arbre et n'eût permis à ce pauvre enfant de toucher des pieds le sol. Quand il sentit la terre, il put faire usage de ses mains, à l'aide desquelles il parvint à se débarrasser. Aux cris de détresse poussés par l'enfant, quelques personnes étaient accourues, mais les autres camarades avaient, pendant ce temps-là, pris la fuite, effrayés de leur méfait, qui aurait pu avoir le résultat le plus déplorable.
    Après une enquête minutieuse et les aveux les plus précis sur les circonstances de ce fait, les nommés Charraud et Séguin ont été déférés à la justice, chargée de décider s'ils ont agi avec assez de discernement pour encourir les peines portées par la loi.
(Le Petit Journal du 27/09/1864)