Aunay en Bazois maires

De Wiki58
Révision datée du 3 avril 2019 à 18:07 par Jmthuriault (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

C'est à compter du 5 décembre 1793 que les actes d'état-civil de la commune d'Aunay-en-Bazois sont signés par un maire (Pierre DUPLESSIS). Jusqu'à cette date ils étaient signés d'un certain "Jean Louis Lopitau, officier public", membre du Conseil général de la commune, mais qui devait être aussi le curé de la paroisse...

  • 1793-____ : Pierre DUPLESSIS

...

  • 1809-1831 : Etienne RAVAUT

...

  • 1835-juil 1840 : Charles-Etienne CONNESTABLE (1773-1857)

Né le 29 novembre 1773 à Saint-Péreuse, Charles-Etienne CONNESTABLE, connu comme notaire royal, était marié à Pierrette PINGLIN, et on lui connait une fille, Louise Marie Gabrielle, née le 8 décembre 1815. Il est décédé à Aunay le 27 mai 1857 à l'âge de 83 ans.

  • 1840-1841 : Charles-Marie-Victurnien LE PELETIER, comte d'Aunay (1805-1841)

Né à Paris le 6 janvier 1805, le Comte d'Aunay fait partie de la longue dynastie des LE PELETIER D'AUNAY. Marié en 1837 avec Marie DE ROUEN DE BERMONVILLE, il est notamment le père de Charles Marie Stephen LE PELETIER, qui sera plus tard lui aussi maire de la commune. Il s'éteint prématurément, à l'âge de 36 ans, le 5 août 1841 à Florence (Italie).

  • sept 1841-1845 : Claude-François MATHIEU (1791-1856)

Né le 6 mars 1791 à Oyé (Saône-et-Loire), Claude-François MATHIEU était fermier négociant à Aunay, dont il fut maire pendant 4 années, entre 1841 et 1845. Marié le 1er octobre 1816 à Montapas avec Mathilde ROUX, le couple eut 2 filles. Marie Bernarde en 1817, puis Gilberte Eugénie le 24 septembre 1818, laquelle épousera Pierre-Laurent VERVIN, futur maire d'Aunay lui aussi, en 1842. Claude-François MATHIEU est décédé le 26 novembre 1856 à Achun.

  • 1846-mai 1848 : Etienne-Antoine-Marie RAVAULT (1779-1862)

Né en mars 1779 à Ougny et marié à Joséphine PELLE, il donne naissance à un fils, Étienne-Joseph-Léonard, qui sera plus tard maire de la proche commune d'Achun, et membre du Conseil général de la Nièvre. Etienne-Antoine-Marie RAVAULT décède à Aunay en Bazois le 8 novembre 1862

  • mai 1848-décembre 1851 : Charles LARICHE
  • décembre 1851-décembre 1858 : Claude LAURENT (1812-1891)

Né le 28 août 1812 à Aunay, Claude LAURENT se marie le 7 novembre 1843 à Mhère avec Marie Sophie MIGNIEAU, et 5 enfants seront issus de cette union. 2 filles, Marie Virginie (1846) et Marie Hortense (1849), et 3 garçons, Edouard Ferdinand Dominique (1844), Ferdinand Charles Auguste (1848) et Alphonse Léon (1860). Claude LAURENT décède le 3 décembre 1891 à Aunay, à l'âge de 79 ans.

  • décembre 1858-novembre 1872 : Pierre-Laurent VERVIN (1811-1878)

Notaire de profession, Pierre Laurent VERVIN est né à Paris le 17 mai 1811. Il exerce en tant que notaire à Aunay en Bazois dès les années 1850. Il se marie le 7 février 1842 avec Gilberte MATHIEU, la fille d'un précédent maire d'Aunay, Claude François MATHIEU. 2 enfants naquirent de cette union : Marie (1844) et Auguste (1847).

Pierre Laurent VERVIN commet toutefois de nombreux méfaits, et s'enfuit brutalement de la région à la fin novembre 1872. Des recherches récentes ont permis de retrouver que par arrêt de la Cour d'assises du département de la Nièvre, séant à Nevers, en date du 8 août 1875, Pierre-Laurent VERVIN, alors âgé de 63 ans, a été déclaré coupable d'abus de confiance qualifiés, de faux en écriture authentique et d'usage dudit faux.

Il a été condamné par contumace, à vingt ans de travaux forcés, en vertu des articles 408, 146, 148, 164 du Code pénal, 365 du Code d'instruction criminelle et 463 du Code pénal. Finalement on retrouve sa trace en Angleterre où il s'était enfui, et est décédé à Camberwell, un quartier de Londres, en septembre 1878. ...

Entré dans la carrière diplomatique en 1862, Charles Marie Stephen LE PELETIER, comte d'AUNAY (descendant direct de Claude LE PELETIER, intendant de Louis XIV), occupa successivement des postes d'attaché et de secrétaire d'ambassade à Berlin, Bruxelles, Constantinople, Madrid, Vienne, Petrograd, La Haye, au Vatican, et à Londres. Il fut nommé ministre plénipotentiaire en 1883, à Stockholm, puis à Copenhague de 1891 à 1894, enfin, en 1907, ambassadeur à Berne où il resta en poste jusqu'en 1911. Sénateur depuis 1898, il siégeait au Sénat à la gauche démocratique. (Source : Le Figaro, du 11 octobre 1918)

  • 1919-1925 : Charles GUYOT
  • 1925-1929 : Jean GAUCHE
  • 1929-1935 : Jean PANNETIER

Né le 26 septembre 1861 à Aunay, Jean PANNETIER en fut l'instituteur pendant une partie de sa vie active. Marié à Marie Pierrette Jeanne LEMAITRE le 24 janvier 1887 à Aunay, il disparut le 1er avril 1942 à Marigny, hameau d'Aunay.

  • 1935-1944 : Charles SIMON
  • 1944-1953 : Emile ALEXANDRE (1883-1970)

Emiland, dit Emile ALEXANDRE est né à Remilly le 1er octobre 1883, et a d'abord exercé le métier de cantonnier. Marié une première fois le 17 novembre 1906 avec Annette Perraudin, celle-ci décédera peu après la naissance de leur enfant Fernand. Il se remariera à Aunay-en-Bazois le 19 avril 1913 avec Jeanne Hamon. Il décède à Aunay-en-Bazois le 20 avril 1970. NB : mentionné comme Chevalier de la Légion d'Honneur dans les actes, mais non trouvé dans la base Leonore.

  • 1953-1973 : Paul SIMON

NB : le mandat de Paul SIMON a pris fin entre 1973 et 1980 (à préciser ultérieurement)

  • 1980-19?? : Lazare BENOIT


...

  • 2003-2017 : Daniel BAUDIER (1942-2017)
  • depuis le 27/02/2018 : Patrick CHAUSSAT

Suite au décès de Daniel BAUDIER, maire depuis 15 ans, des élections complémentaires partielles ont vu l'élection d'un nouveau conseil municipal, à l'issue duquel Patrick CHAUSSAT, premier adjoint, et seul candidat a été élu maire au 1er tour. (Source : Le Journal du Centre 27/02/2018)


La commune d'Aunay-en-Bazois fait partie :


Pages en cours de réalisation par Jean-Michel THURIAULT avec le concours de Jean-François LEMAITRE pour ce qui concerne Pierre-Laurent VERVIN