Anec-Peine pécuniaire-Le sieur Rondeau, taillandier

De Wiki58
Révision datée du 6 janvier 2019 à 21:06 par Praynal (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Retour aux créations, dissolutions des confréries


Le 27 juin 1748, les officiers de police condamnent le taillandier Etienne Rondeau à 30 sols d'amende, car il n'a pas voulu participer aux frais du pain bénit le jour de St-Éloi. Ils ordonnent que ce jour-là, il sera fait désormais deux pains bénits de chacun 2 boisseaux de blé. Si l'argent de la boëte ne suffit pas, les maîtres ajouteront ce qui sera nécessaire, sous peine d'être poursuivis. Le 22 août de la même année, ils ordonnent que le pain bénit des tailleurs d'habits qui se donne le jour de la décollation de St-Jean-Baptiste, aura une valeur de 6 liards, quel que soit le prix du blé, et que les membres de la confrérie l'offriront à tour de rôle.

Registre de police