Aciéries d'Imphy : Différence entre versions

De Wiki58
(La référence)
 
(Une révision intermédiaire par le même utilisateur non affichée)
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
==Résumé historique==
 
==Résumé historique==
''Patrimoine des communes de la Nièvre - Editions Flohic)''
+
 
  
 
*Construction en brique datant de 1816.
 
*Construction en brique datant de 1816.
*Dès le 17ème siècle, un établissement métallurgique existe à Imphy. La forge appartient à cette époque au marquis d'Arquian, et ses descendants la détiennent jusqu'en 1816. A cette date, les frères Guérin, en association avec un financier local, louent pour 20 ans la forge et les terrains attenants. L’établissement est en plein essor: en 1819, il présente à l'exposition de l'industrie française des tôles laminées de cuivre et d'acier, à la pointe des techniques du moment.
+
*Dès le 17ème siècle, un établissement métallurgique existe à [[Imphy]]. La forge appartient à cette époque au marquis d'Arquian, et ses descendants la détiennent jusqu'en 1816. A cette date, les frères Guérin, en association avec un financier local, louent pour 20 ans la forge et les terrains attenants. L’établissement est en plein essor: en 1819, il présente à l'exposition de l'industrie française des tôles laminées de cuivre et d'acier, à la pointe des techniques du moment.
 
*Imphy est une usine moderne dans laquelle se développe le machinisme. En 1824, elle se dote de la machine à vapeur la plus puissante de France. Après des périodes de crise, elle parvient à s'adapter aux mutations de l'industrie française, notamment grâce à la production d’un type d'acier nouveau, l'acier Bessemer. La présence d'un laboratoire d erecherche permet à l'usine de diversifier ses activités et de résister à la seconde révolution industrielle. La société Imphy SA est l'un des grands fournisseurs internationnaux d'aciers spéciaux et d'alliages pour l'armement et l'industrie aérospatiale.
 
*Imphy est une usine moderne dans laquelle se développe le machinisme. En 1824, elle se dote de la machine à vapeur la plus puissante de France. Après des périodes de crise, elle parvient à s'adapter aux mutations de l'industrie française, notamment grâce à la production d’un type d'acier nouveau, l'acier Bessemer. La présence d'un laboratoire d erecherche permet à l'usine de diversifier ses activités et de résister à la seconde révolution industrielle. La société Imphy SA est l'un des grands fournisseurs internationnaux d'aciers spéciaux et d'alliages pour l'armement et l'industrie aérospatiale.
  
Ligne 46 : Ligne 46 :
  
  
 +
== Bibliographie ==
 +
 +
* Patrimoine des communes de la Nièvre - Editions Flohic
  
  
 
[[Catégorie:Sites industriels]]
 
[[Catégorie:Sites industriels]]
 
[[Catégorie:Architecture]]
 
[[Catégorie:Architecture]]

Version actuelle datée du 13 janvier 2020 à 19:18

Résumé historique

  • Construction en brique datant de 1816.
  • Dès le 17ème siècle, un établissement métallurgique existe à Imphy. La forge appartient à cette époque au marquis d'Arquian, et ses descendants la détiennent jusqu'en 1816. A cette date, les frères Guérin, en association avec un financier local, louent pour 20 ans la forge et les terrains attenants. L’établissement est en plein essor: en 1819, il présente à l'exposition de l'industrie française des tôles laminées de cuivre et d'acier, à la pointe des techniques du moment.
  • Imphy est une usine moderne dans laquelle se développe le machinisme. En 1824, elle se dote de la machine à vapeur la plus puissante de France. Après des périodes de crise, elle parvient à s'adapter aux mutations de l'industrie française, notamment grâce à la production d’un type d'acier nouveau, l'acier Bessemer. La présence d'un laboratoire d erecherche permet à l'usine de diversifier ses activités et de résister à la seconde révolution industrielle. La société Imphy SA est l'un des grands fournisseurs internationnaux d'aciers spéciaux et d'alliages pour l'armement et l'industrie aérospatiale.

Plan de la Grosse Forge

Plan de la Grosse Forge

Cette forge se situait sur la Loire en 1813.

Les usines situées sur Imphy et la Fermeté appartenaient à Mr Emmanuel Dubourg entre 1812 et 1814.

Article à compléter...





Vue aérienne moderne des implantations sur la commune

Photo: base Mémoires du Ministère de la Culture

Comment fabrique-t-on l’acier ?

L’acier liquide est élaboré à partir du minerai (filière fonte) ou à partir de ferrailles (filière électrique). Ensuite, l’acier liquide est solidifié par moulage dans une machine de coulée continue.

A la sortie, on obtient les demi-produits : des barres de section rectangulaire (brames) ou carrée (blooms ou billettes), qui sont les ébauches des formes finales.

Enfin, les ébauches sont transformées en produits finis par laminage, dont certains subissent un traitement thermique. Plus de la moitié des tôles laminées à chaud sont relaminées à froid et éventuellement revêtues d’une protection anti-corrosion.

Le site d’Imphy

Ce site concentre des moyens d’élaboration, de transformation et de recherche qui s’articulent autour : - d’une aciérie électrique à arc et sous vide équipée d’un four de 30 tonnes et d’un four à induction sous vide de 12 tonnes, de stands d’affinage et de fours de refusion ; - d’une unité de laminage à froid équipée de laminoirs à froid d’ébauchage et de finition, fours de traitement thermique, plaqueur, soudeuse à bombardement électronique et outils de finition. - d’une unité de laminage à chaud équipée d’un ensemble blooming-meulage, d’un train à fil performant, d’outils de traitement thermique, d’un décapage et de deux outils de réparation mécanique de surface.

La référence

Le nom d’IMPHY est la référence dans le domaine des alliages de nickel.

Le nouveau four (huit mois d’installation et d’essais ont été nécessaires avant le démarrage) et un nouveau savoir-faire ne feront que conforter une image de réussite. De cet atelier tout neuf sortira un alliage novateur et porteur d’un nouveau souffle par exemplage destiné à la fabrication de membranes pour les méthaniers)

Les productions de ce précieux métal servent à bien d’autres applications dans des domaines différents tels que l’électronique, avec des capsules optoélectroniques, des pièces pour tubes cathodiques, le domaine du génie électrique avec des blindages magnétiques, de l’horlogerie et même des poêles à frire pour table à induction dont le dosage d’un composant est infiniment précis. Les secteurs du gaz et du pétrole, la sécurité thermoélectrique, l’automobile et l’aéronautique ne sont que des exemples.


Bibliographie

  • Patrimoine des communes de la Nièvre - Editions Flohic