Nevers rue Mirangron

De Wiki58

RUE MIRANGRON à NEVERS

  • En 1436, on dit rue Misangron et rue Miragion ; en 1524, rue de Mirangron ; en 1776, rue Mirangrond.
    Cette rue est bordée d'un côté, presque dans toute sa longueur, par les murs du Lycée. Une porte, murée aujourd'hui, en face le n° 21, donnait accès à la chapelle primitive du Collège (grande cour).
    Dans la cour d'une maison de cette rue, on lit, au-dessus d'un petit cadran solaire :

Vous qui habitez ces demeures,
Si vous êtes bien, tenez-vous-y ;
N'allez pas chercher midi
A quatorze heures.
  • N° 2 : Tourelle d'escalier, à demi-saillante sur la rue, au pied de laquelle est une prise de jour délicatement sculptée(1).

    (1) Elle est l'œuvre de l'artiste nivernais Cougny (1831-1900)

    Victor GUENEAU dans Mémoires de la Société académique du Nivernais – 1926/T28 et Nevers Pas à Pas (François Lechat)