Brasserie

De Wiki58

En 2015, 5 brasseurs sont recensés dans la Nièvre à Parigny les Vaux, Saint Aubin les Forges, Clamecy (2) et Pougues les Eaux. Quand on connaît le département, son histoire, on ne s'attend pas à y trouver autant de producteurs de bière.

La première brasserie artisanale de la Nièvre

Brasseur.jpg

Créée en février 2010, la Brasserie Artisanale des Bertranges fabrique et conçoit des bières nivernaises et authentiques à Saint Aubin les Forges à seulement 20Km de Nevers. Cette brasserie produit en très petites quantités.

Bière des Bertranges.jpg

5 bières sont proposées:

  • la Bertranges Blanche (très florale),
  • la Bertranges Blonde (robuste),
  • la Bertranges Ambrée (épicée),
  • la Bertranges Brune (spéciale),
  • et la Stout des Bertranges (de type irlandaise)

"Au début, on voulait juste faire notre bière nous même"

"On a commencé à brasser tout les deux chez Denis, à Germigny sur Loire dans une petite maison désaffectée où on faisait chauffer l'eau sur une bonne vielle cuisinière à bois. En tant qu'amateurs pendant 3 ans nous avons pu brasser une vingtaine de bières différentes pour aboutir à quelques recettes qui nous plaisaient vraiment. Au début on passait quand même pour deux illuminées..."

"Dés qu'une occasion se présentait, on apportait timidement nos premières bières, surtout des bières blondes au début. On a été assez surpris par les commentaires des amis qui goutaient et qui trouvaient même ça bien meilleurs que certaines bières industrielles du commerce."


La Rur'ale de Parigny

Vincent Robiche a lancé sa brasserie le 1er août 2010 à Parigny les Vaux. A 22 ans il faisait partie des plus jeunes brasseurs indépendants de France. Quelques années après, les commandes sont au rendez-vous, la production suit, l'investissement également. Le projet consiste à devenir autonome en cultivant son orge. Pour les autres céréales (blé dur, seigle, houblon) il reste dépendant de fournisseurs.

La gamme se diversifie: blondes, blanches, rousses, de Noël, Duc’ale (une blonde un peu plus forte), Fruits défendus (aux grués de cacao) et 3e D’mi Temps.


Les bières du Donjon à Clamecy

Début mai 2015, Romain Flesch et Alexandre Burnier ont ouvert à la vente leur première bière blonde qui titre 5,5°.

Clamecy bière du Donjon.jpg

Respectueux de la tradition, soucieux de fabriquer une bière française, les deux jeunes entrepreneurs ont déjà gagné le pari du lancement de leur premier produit. Il s'agit d'une bière blonde de 5,5°, avec juste ce qu'il faut d'amertume et au pétillant très léger, produite sur place. Pour Romain, originaire d'Alsace et Alexandre, aux racines savoyardes, c'est une façon de faire revivre une autre tradition puisque Clamecy était le siège de la brasserie Schneider au début du 20ème siècle.

L'objectif des jeunes entrepreneurs est de commercialiser 60.000 bouteilles par an. Après la blonde, c'est une bière parfum de rose qui est annoncée pour enrichir la gamme. Le malt est produit en Bourgogne, le houblon vient d’Alsace,

Le recyclage des déchets profite à la filière bovine

Après que l’orge malté ait été concassé dans un moulin, que la substance ait été mélangée à l’eau et chauffée pour extraire l’amidon du grain transformé en sucre, reste une sorte de bouillie, les drèches, qui «pour nous sont un déchet, mais que nous donnons à un éleveur voisin pour l’alimentation de ses charolaises parce que c’est très riche en protéines». Charge à l’agriculteur de venir chercher les 400 kg de résidus chaque semaine...

Sources:

  • Site agribourgogne.fr
  • Journal du Centre, édition du 11 mai 2015


La brasserie du Mont Givre à Pougues les Eaux

Logo de la brasserie

Nicolas Lajon s'est installé sur la commune comme auto-entrepreneur depuis 2011

La première bière de la gamme

Le brassage n'est pas son activité principale, il est ingénieur dans l'industrie du bois mais il y consacre suffisamment de temps pour produire environ une vingtaine d'hectolitres par an.

Toutes ses bières sont brassées de façon artisanale à partir de céréales qu'il se procure à la malterie d'Issoudun. Il y ajoute peu de houblon pour être sûr de n'avoir que très peu d'amertume.

Ses recettes se sont affinées au fil du temps, mais ne connaissent plus d'évolution aujourd'hui afin de fidéliser le consommateur qui connaît bien ses produits, déclinés sous plusieurs formes : blonde, ambrée, noire ou de Noël.

  • Source: Journal du Centre - édition du 6 mai 2015


La brasserie Schneider à Clamecy

Article à venir



--Patrick Raynal 2 janvier 2014 à 17:36 (CET)
--Patrick Raynal 28 novembre 2015 à 08:57 (CET)